bernier

La boxe en Angleterre

 

(French) Le Québec peut se considérer chanceux d’avoir de si beaux gymnases de boxe. En Angleterre, j’ai eu la chance de me promener pas mal pour des sparrings, des combats et des compétitions et je peux vous dire qu’ici l’habit ne fait pas le moine ou plutôt le gymnase ne fait pas le boxeur. De gymnases où il fait plus froid que dans un réfrigérateur à des gymnases plus petits que mon appartement, la mentalité entourant ce sport a peu d’estime pour le confort et le bien-être de ces athlètes. Ici, le monde boxe parce que c’est ça qu’ils veulent et ils le font beau temps mauvais temps. Mon périple m’a permis de voir des jeunes de 10-12 ans boxer avec une meilleure technique que la mienne et qui variaient leurs attaques en se donnant des angles comme le font rarement les boxeurs du Québec. En gros, leur boxe c’est notre hockey.

Si les gymnases dépensent peu d’énergie pour le confort de leur client, ils se concentrent entièrement au développement de leurs boxeurs. C’est cette passion pour ce sport qui fait de l’Angleterre une puissance autant en boxe olympique qu’en boxe professionnelle. En ce sens, en tant que membre de l’équipe de boxe de l’université de Coventry j’ai la chance d’évoluer dans un milieu où la boxe occupe une place centrale. De plus, cette passion jumelée à la culture sportive développée au sein de l’Université de Coventry rassemble tous les éléments pour une progression exponentielle. Par exemple, les deux entraîneurs qui s’occupent de mon entrainement hors des gymnases de boxe ont joué de leurs contacts pour communiquer avec l’équipe d’Anthony Joshua et les membres de Boxe England. Ensuite, ils ont mis en place le programme d’entrainement le plus adapté à l’univers de la boxe. Alors qu’il est vrai que la boxe ne bénéficie pas d’une importante littérature en termes de recherche sur la question de maximisation de la performance, ces deux mêmes entraîneurs ont réussi à mettre la main sur d’importants articles qui ont littéralement changé ma façon de entraîner. En somme, depuis mon arrivée je ne boxe plus de la même façon, je ne lève plus d’haltères de la même façon et je ne cours plus de la même façon. À la blague, je fais souvent des allusions à Drago dans Rocky IV parce que j’ai la chance de jouir de la meilleure infrastructure pour mon développement.

Finalement, les trois prochains mois s’annoncent d’une importante intensité avec les Championnats universitaires anglais, les gants dorés anglais, les championnats Canadiens et les championnats Anglais ainsi qu’une compétition internationale. Si vous voulez faire de l’argent c’est le temps de mettre le vôtre sur moi parce qu’en plus de commencer ma rédaction de maitrise je compte bien capitaliser sur mes nouvelles acquisitions. En ce sens, à force d’apprendre sans cesse, The Teacher Will Have to Teach! Allez, on se voit bientôt, le 25 février vous êtes mieux de tous y être.

Bonne Boxe!

Christophe Bernier

Menu