Bernier in England

Christophe Bernier à la conquête de l’Angleterre

Contexte: Christophe Bernier actuel champion Canadien Super lourd amateur, est présentement en Angleterre ou il a décroché une bourse dans le programme sport-étude en boxe de l’université Coventry ou il complète une maîtrise en relation internationale.

(French)

(Bedworth, Angleterre) La boxe est certainement l’un des sports les plus simples à comprendre ; le but du jeu est simple : toucher sans être touché. Par contre, au Canada, ce sport ne fait pas l’unanimité, certains le trouvent trop violent tandis que d’autres déplorent que ce sport soit gangrené de bandits. Néanmoins, en Angleterre la dynamique est toute autre. Ce sport est aussi populaire que le soccer et le rugby, ce qui se rapproche le plus de notre passion pour le pour le hockey. Les Anglais commencent à pratiquer ce sport dès leur plus jeune âge et tous ont beaucoup d’estime pour ces gladiateurs des temps modernes.

Pour ces raisons, j’ai été frappé, dès mon arrivée, par l’encadrement qui entoure ce sport. En tant qu’athlète universitaire, je bénéficie de plusieurs mesures: deux à trois entraînements en salle supervisés par un entraîneur privé, trois entraînements de boxe en équipe et plusieurs séances privées avec mes entraîneurs. De plus, l’université met à ma disposition un physiothérapeute, un nutritionniste et un psychologue sportif. En somme, je ne pourrais pas demander mieux pour mon développement sportif. Pour ce qui est de la boxe en soi, le niveau est impressionnant. Les séances d’entrainement me demandent beaucoup plus de concentration. Les exigences techniques sont très précises et nécessitent mon 100% à tous les instants. Les séances de ‘sparring’ ne font pas exception, les boxeurs ici ont plus d’un tour dans leur sac et m’obligent à être créatif pour être capable de placer mes coups.

En somme, ce voyage qui ne fait que commencer n’aura que des répercussions positives pour mon avenir dans l’univers de la boxe.

 

À suivre et bonne boxe,

 

Christophe Bernier

Menu